Comment rouler un joint parfait ? Notre guide détaillé pour éviter

Savoir rouler ses propres joints permet de profiter totalement de l’expérience du cannabis : vous devez passer par cette étape pour fumer des joints premiums. Une combustion lente, une fumée compacte, des bouffées simples à tirer sont les caractéristiques d’un joint parfait que vous devrez chercher à reproduire. Pour rouler un joint, il est donc nécessaire de connaitre certains principes qui se cachent derrière : voici pourquoi nous vous avons conçu ce petit guide spécial. Vous y retrouverez aussi quelques conseils pour rouler des joints plus complexes pour que les néophytes comme les fumeurs débutants repartent avec de nouvelles techniques. Si vous souhaitez savoir comment rouler un joint de cannabis, suivez ce guide étape par étape et vous deviendrez un maître rouleur en un rien de temps.

Quel est le matériel nécessaire pour rouler un joint ?

Avant de commencer les étapes et la technique, voici une petite liste pour vous donner toutes les chances de réussir votre roulage.

Du cannabis ou de la résine

Une feuille à rouler

Une feuille à rouler (ou du papier à rouler, selon les régions!) est nécessaire afin de pouvoir contenir la mix destinée à être fumée.

  • Plusieurs choix de tailles : classique, king size, rouleau (rolls), collages
  • Catégories du papier à rouler : papier blanc ou papier marron recyclé
  • Marques : OCB, RAW, Rizla…

*Il est également possible de rouler un joint sans feuille : voici comment !

Le filtre

Matériel pas obligatoire mais

Un mélange à fumer pour ajouter au cannabis :

  • tabac à rouler ou tabac de cigarette
  • mélange de fleurs et plantes
  • Trim CBD (feuilles de cannabis broyées)
  • rien (joint pur)

Grinder : harmonise vos têtes de weed effritées

Plateau à rouler : il permet de conserver ce qui tombe pendant le roulage, comme ça rien n’est perdu.

Rouler un joint en 5 étapes

1ère étape: Effriter le cannabis ou la résine

Si vous utilisez des fleurs de cannabis, vous pouvez les effriter à la main mais il est recommandé d’effriter vos plus grandes têtes en utilisant un grinder. En plus de vous faire gagner du temps, cela vous évite de vous retrouver avec les doigts colants, ce qui vous gênera plus tard pour rouler la feuille. En réduisant les têtes en petits morceaux (et pas en poussière !) permet une meilleure circulation de l’air et donc une meilleure combustion.

2ème étape: Préparer un filtre

Filtre carton

Un filtre carton est souvent appelé toncar ou tonc, le verlan du mot carton. Il s’agit d’un morceau de carton roulé en forme de petit cylindre qui est déposé à l’extrémité d’une feuille à rouler. Il permet de tenir plus facilement votre joint, de ne pas perdre de cannabis au bout du joint et d’empêcher les cendres d’aller dans votre bouche.

Filtre marocco

Un marocco, aussi appelé maroc, est un petit cylindre de tabac arraché d’une cigarette. Il est ensuite placé à la base d’un joint afin de servir de filtre. Cette technique est souvent utilisé par les fumeurs de résine/haschisch.

Filtres à charbon actif

Les filtres à charbon actif est un design utilisé partout pour purifier de l’air ou de l’eau des produits toxiques comme le filtre d’un aspirateur. Etant riche en charbon, le filtre retient et piège facilement sous forme de gaz ou de liquide. Pour la fumée de joint, le charbon actif piège une grande quantité de molécules cancérigènes et toxiques qui termineraient dans vos poumons.

Rouler un joint sans filtre

Pour rouler un joint parfait sans filtre il vous suffit de continuer à rouler la feuille entre vos doigts et de replier le collant en partant de l’extrémité d’allumage sur toute la longueur du joint. Vous retrouverez avec un joint avec un petit entonnoir pour aspirer.

3ème étape: Remplir la feuille et rouler le joint

Tenez une feuille à rouler avec le collant face au sol et le pli de la feuille en face de vous. Repliez la feuille dans le sens inverse et faites le rouler entre vos doigts pour qu’il conserve la forme voulue.

Sur une surface plate ou dans votre main, répartissez votre weed en faisant en sorte qu’il y en ait plus au bout du joint que proche du filtre. Le but est de rouler dans une forme de cône, mais les joints “droits” sont assez simples à rouler et sont très bien pour des premiers essais.

Rouler un joint à l’endroit

Attrapez doucement votre feuille remplie de weed, roulez doucement en bougeant vos doigts de droite à gauche le long de la feuille afin de répartir le mélange de manière uniforme. Assurez vous que votre filtre soit à l’extrémité de votre feuille et vous pouvez rouler. Vos doigts doivent rester le plus proche du filtre.

En roulant votre feuille d’avant en arrière, le bord de la feuille va passer derrière le filtre, c’est l’étape la plus complexe mais vous y êtes presque. Une fois la feuille passée, il vous suffit de rouler et coller la feuille avec votre langue.

Rouler un joint à l’enVERS (à la hollandaise)

Pour rouler à l’hollandaise, c’est-à-dire n’avoir qu’une épaisseur de papier, il vous faut prendre la feuille à l’envers, avec le collant vers soi et face au sol. Ensuite rajouter votre mélange et tasser.

Pour rouler, il faut passer la feuille sous l’autre extrémité et enfin lécher la partie de la feuille qui est au-dessus du collant, pour que ce dernier colle. Voici enfin la partie finale qui est la plus stressante pour certains d’entre vous : il faut brûler la partie de la feuille en trop (ou de la couper si vous avez peur de faire un trou), et vous obtenez un magnifique joint roulé à la Hollandaise.

4ème étape: Tasser, Fermer, Allumer et Profiter

Vous devez maintenant tasser votre joint afin de vous assurer une combustion homogène. Pour cela il vous suffit de vous munir d’un objet qui pourra rentrer dans le bout ouvert de votre joint (un stylo fera l’affaire) et d’appuyer doucement sur le cannabis par le bout ouvert. N’hésitez pas à remettre l’excès qui est tombé lors de votre roulage (ou vous pouvez le garder pour une prochaine fois). En tenant le joint verticalement, venez tapotez avec précaution son extrémité filtrée sur une surface plate afin de tasser votre joint et d’enfoncer parfaitement le filtre.

Refermez ensuite le bout ouvert en venant le plier ou en le torsadant comme pour la mèche d’une bougie. Vous évitez la possible perte de cannabis et vous évite un accident si vous souhaitez conserver votre joint et que vous n’aviez pas l’intention de le fumer.

Vous êtes maintenant prêt à savourer ce joint, il n’y a plus aucun obstacle entre lui et vous. Il vous suffit de l’allumer, puis de fumer votre joint en une ou plusieurs fois. A noter qu’un joint est souvent meilleur et plus savoureux quelques instants après l’avoir roulé, et non rallumé après plusieurs heures (ou jours).

Rouler avec une rouleuse à joint

Les machines rouleuses à joint permettent de passer outre du roulage manuel. Pour rouler un joint avec une machine rouleuse il vous faut commencer par effriter votre tête de cannabis et préparer un carton, “un tonc”. Les étapes 1 et 2 ne changent pas mais la suite diffère totalement.

Placez votre machine à rouler des joints à plat sur une feuille (afin de récupérer les miettes si elles tombent lors de l’opération). Séparez les rouleaux de la rouleuse, placez votre filtre sur l’une des extrémités et remplissez la rouleuse de vos têtes effritées jusqu’à l’autre extrémité. Commencez par une quantité comprise entre 0,5 et 1g de fleurs pour ne pas trop tasser votre joint.

Pour finir prenez votre feuille à rouler, faites-la passer entre les deux rouleaux et faites rouler doucement le premier rouleau pour que la feuille rentre dans la rouleuse. Continuez jusqu’à que la partie collante de la feuille finisse par dépasser. Vous pouvez ensuite lécher le collant et faire tourner le rouleau pour une dernière fois. Vous pouvez maintenant ouvrir la rouleuse et profitez de votre joint parfaitement roulé.

Guide de roulage de joint pour les avancés

Comment rouler un joint en forme de cône

Il arrive qu’un joint classique ne suffisse pas. Il faut quelque chose de plus grand et plus efficace comme un gros cône. Rien de sorcier ne vous inquiétez pas, le roulage est très similaire à celui d’un joint classique. Il existe néanmoins certaines différences dans la technique qui font passer d’une joint “normal” à un joint en forme de cône.

Tout d’abord, lors de l’étape de remplissage de votre joint il faut faire attention à la disposition de la weed dans votre feuille. Pour obtenir cette forme de cône, il faut mettre plus de cannabis au bout du joint qu’au niveau du filtre. Commencez par poser votre feuille sur une surface plate et répartissez-y votre weed (cannabis) en déposant une grande partie au bout du joint et diminuez au fur et à mesure que vous approchiez du filtre.

Pour finir , vous devez rouler votre joint pour lui donner cette apparence de cône. Roulez votre joint en partant du filtre et remontez doucement votre doigt en faisant attention à bien garder la feuille serrée. Si vous souhaitez la forme en cône iconique, la feuille doit être roulée en diagonale.

Comment rouler un joint tulipe ?

Pour rouler un joint en forme de tulipe, il faut bien respecter ces étapes ci-dessous, car c’est une façon un peu plus complexe de rouler.

  1. Avant de réaliser votre collage de tulipe, il vous faut un joint classique bien compact. En effet, il doit être capable de servir de support pour la tulipe et donc être assez solide. Remplissez ce joint jusqu’au bout sans le refermer.
  2. Ensuite, à l’aide d’une feuille à rouler, créez une ficelle en papier. Pour cela, rien de plus simple : saisissez la feuille (en longueur) de chaque côté et tordez-la en forme d’hélix.
  3. Pour la tulipe en elle-même, elle nécessite un collage de 3 feuilles. Posez-les de façons horizontale devant vous avec le collant au-dessus. Assemblez-les en léchant le bord collant de la feuille la plus basse et placez la 2ème feuille sur le collant. Répétez cette action pour la dernière feuille.
  4. Si vous avez bien suivi les instructions, vous disposez maintenant d’un carré de feuille à rouler. Mettez-le devant vous, le collant vers le haut. Saisissez le coin inférieur à droite et posez sur le coin supérieur à gauche pour créer une forme de cornet. Venez ensuite lécher le collant pour fermer ce cornet.
  5. Vérifiez la solidité de votre collage puis remplissez avec de l’ herbe, de la résine ou autre. Remplissez le cornet jusqu’à qu’il soit plein.
  6. Une fois rempli, attrapez votre cornet côté ouvert vers le haut. Placez ensuite le joint normal du début et mettez-le au milieu du cornet. Refermez votre cornet en torsadant le papier restant de la tulipe autour du haut du joint classique.
  7. Attrapez ensuite la ficelle en feuille que vous avez réalisé pour fixer la tulipe et votre joint. Vous pouvez rajouter une ficelle si votre tulipe manque de stabilité.
  8. C’est terminé ! Votre tulipe est prête à être savourée.

Comment rouler un joint en croix ?

Le joint en forme de croix n’est pas aussi complexe à réaliser que vous le pensez. Tout est une question de technique : une fois celle intégrée vous serez en mesure de rouler ce joint quand vous le souhaitez.

Il existe plusieurs façons de rouler un joint en forme de croix mais nous allons vous présenter la plus simple ici.

  1. Roulez 2 joints classiques, un cône bien large et un joint classique assez fin.
  2. Avec l’aide d’une pointe de couteau ou un cure-dent, faites un trou dans votre cône à 1 tiers en dessous du bout du cône.
  3. Faites glisser le cure-dent pour agrandir le trou, doucement pour ne pas déchirer le joint en forme de cône. Le trou doit être assez large pour faire passer le joint classique à travers.
  4. Faites un trou au milieu du joint classique pour vous assurer un bon flux d’air pour fumer votre croix.
  5. Pour finir, glissez votre joint classique dans le cône pour former votre croix. Une fois la forme de la croix obtenue, il ne reste qu’à la fixer et sceller les trous à la rencontre des deux joints avec des morceaux de collants.

Pas d’humeur à rouler un joint par vous même ?

Il existe de nombreuses alternatives si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas rouler de joint. En voici quelques une :

Les joints pré-roulés

Il est possible d’acheter des joints au CBD pré-roulés, et parfaitement roulés pour une expérience idéale ! Vous pouvez en trouver sur le CBD shop France de uWeed. Cela vous évitera la logistique de roulage, et vous profiterez d’un dosage parfait.

Vaping

Difficilement manquable ces dernières années, les vaporisateurs sont une excellente alternative au joint. Vous pouvez choisir quelle forme vous voulez fumer : un morceau de résine, des cartouches ou des e-liquides CBD plus bon marché.

Dab

Cette méthode est recommandée aux personnes ayant déjà appris à rouler et connaissent le cannabis. Pour dabber il vous faut du matériel similaire à une pipe à eau, un chalumeau… C’est une méthode peu complexe mais dont il faut connaitre la technique.